Qu’est-ce que le Vjing ?

Le Vjing est un terme qui désigne la performance visuelle en temps réel. Cela se caractérise comme étant une création et une manipulation de l’image via la médiation technologique et en direction d’un public, le tout synchronisé avec de la musique. La personne qui fait du vjing est appelée un video jockey. Ces performances de vjing ont principalement lieu dans des concerts, festivals, clubs. Ces performances peuvent également inclurent des comédiens, des danseurs en même temps que la video live ou pré enregistrée. Le vjing regroupe donc d’une part le medium cinématographique et de l’autre un artiste qui propose dans un contexte donné son expression et son approche.

Le sigle VJ est la contraction du mot latin « video » (je vois) et de l’anglais jockey. Cela s’inspire directement du sigle DJ, qui est quant à lui propre à la musique. Le sigle se décline sous plusieurs formes : VJer (verbe), faire du vjing (créer de l’animation visuelle). Il semblerait que l’orthographe du terme ne soit pas définit car certains parlent de veejay ou de vijay.

Historique

Le vjing bien qu’ayant vu son apparition à la fin du 20eme siècle n’est pas une discipline académique. Chaque VJ à sa conception et sa définition du vjing. D’où les très nombreuses formes qu’il peut prendre. Il n’y a donc aucun discours globalisant et encore moins d’approche standardisée du vjing.

laptopsrus_mapping02

RAQUEL MEYERS VJ solo show

Ce terme est apparu lorsque MTV l’a utilisé à ses débuts pour qualifier le présentateur qui introduisait les célèbres clips de la chaine. Mais on retrouve son origine dans les clubs new yorkais des années 70.

Petite anecdote : l’usage ecrit du terme « vidéo jockey » est apparu pour la premiere fois sur la fiche de paye de Merrill Aldighieri en mais 80 dans une boite de nuit de New York. En effet, elle aurait improvisé sur la musique grâce à une installation vidéo avec des projections de camera et des casettes. Les précurseurs travaillaient avec des projecteurs de diapositives, super-8 ou 16 mm.

L’ordinateur: l’outil de prédilection des VJ

C’est évidemment l’ordinateur qui permit vraiment de développer le VJing. Permettant de mettre en œuvre des montages ou mixage virtuelles et surtout permettant de limiter en termes de place physique le stockage des banques vidéo.

Avec les évolutions technologiques et l’expansion de la musique électronique, des effets visuels ont vu le jour. Toujours de plus en plus évoluée la pratique du vjing s’est très vite répandue au Etats Unis. Le fait d’associer animation visuelle et animation sonore n’était plus novateur à l’épopque, mais les avancées techniques ont permis sont expansion.

Dans le vjing le son est très important car c’est ce qui captera constamment l’attention du public. Mais le son ne représente pas un contexte d’ordre spatial ou temporel. C’est la bonne corrélation du son et de l’image qui donnera une performance de qualité.

Session Vjing Live pour un workshop à l’Eracom

A la fois artiste et technicien

Un VJ doit être très polyvalent et connaitre tous les aspects qui composent sont art. A la fois artiste, il se veut aussi parfois technicien. Il est responsable du rendu de sa performance, de ce fait il est responsable du bon fonctionnement de son matériel. Il doit donc savoir le monter, le réparer. Il doit s’adapter aux contraintes du lieu dans lequel il fera sa performance. Avant tout un VJ doit être capable de créer des boucles videos, du faire des samples, de créer des animations, de manipuler des cameras etc.

Où voir ces performances ?

On retrouve des performances de vjing dans les lieux aussi variés que les concerts, les clubs, les galeries d’art, des salons, des représentations théâtres etc. Par exemple, le lecteur windows media de Microsoft propose du vjing prédéfinie. Quand on met en lecteur un fichier mp3, des animations apparaissent. C’est du vjing à l’état pur.

Music: Serge Que (Monaque) – Exclusive Miller Tour Mix 2013

Elaboration d’une performance et écriture

Avant toute performance il faut trouver la direction et l’aspect que l’on veut donner au public. Dans la musique, on joue de la guitare et cela apparaitra comme faisant parti du morceau. Ici, si aucune image n’est diffusée, la performance perd tout son intérêt et ce qui la constitue. Beaucoup de VJ sont eux même réalisateurs, il est possible d’utiliser des images préexistantes, de les rassembler et de faire une composition qui sera en parfaite adéquation avec la musique.

Pour résumer il ne faut pas instrumentaliser le public. Le vjing n’est pas entièrement une expression culturelle divertissante, c’est encore une proposition expérimentale. Le vjing ne se pense pas comme une forme finie mais bien sur une branche du procédé cinématographique qui ne se développe pas sur une continuité linéaire mais bien sur une mise en avant de la notion de fragment.

Sources:

  • www.passeursdimages.fr
  • www.mappingfestival.com
  • www.flossmanualsfr.net

2 Responses to “ Qu’est-ce que le Vjing ? ”

  1. […]  Pour en savoir plus sur le VJing, suivez ce lien… […]

Laisser un commentaire