Chargée de com’ interne en freelance : Le nouveau concept qui a conquis les PME

S’imposer face aux grands groupes internationaux, survivre à la dure loi du marché, fidéliser leurs salariés : tels sont les défis auxquels sont confrontées les petites entreprises et celles de taille moyenne. Bien plus qu’un simple levier pour y parvenir, la nécessité de maîtriser parfaitement l’art de communiquer devient alors une priorité. Les PME seraient-elles le nouveau secteur de prédilection pour les métiers de la communication ?

 

Un contexte difficile pour les métiers de la communication

 

Une économie ultra-libérale

Notre société a été marquée par de nombreux changements cette dernière décennie. La suppression des barrières économiques, le rayonnement mondial de certaines marques et la mondialisation ont conduit à une libéralisation et à une internationalisation progressive et totale de notre économie de marché. La concurrence accrue, conséquence directe de ce nouveau modèle économique, a multiplié les phénomènes de concentration et de fusion. Le marché se voit donc dominé par de grands groupes, le rendant difficile d’accès pour les plus petites entreprises et créant une réelle problématique dans les domaines de la communication et de la publicité.

Dans ce contexte très concurrentiel, difficile pour les jeunes entreprises et celles de petite taille de se démarquer. Leur manque de visibilité et leur faible budget ralentissent voire freinent leur développement, les empêchant de concurrencer les autres entreprises. Leurs besoins sont pourtant clairement identifiés : développement d’actions de communication internes et externes, recrutement de nouvelles compétences spécialisées dans les nouveaux outils et stratégies actuelles.

Lire la suite

ONG :WORK-IN-PROGRESS

Le temps est révolu où l’on pouvait se permettre de ne penser qu’à soi, qu’à sa communauté restreinte. Désormais, il nous est impossible d’ignorer tout ce qui nous lie et les responsabilités que cela suppose. Nous sommes plus de six milliards sur Terre, et il n’y aura pas de développement durable si nous ne parvenons pas à vivre ensemble ». Yann Arthus Bertrand- 2009

 

Paris, Mai 2030- Yann Arthus Bertand l’avait prédit comme beaucoup d’autres. La planète souffrait déjà en 2009 et aujourd’hui elle hurle à sa fin. L’humanité doit faire face à de nombreuses catastrophes sociales, naturelles, politiques, mondiales… Les mots humanité et solidarité ont perdu de leur force mais ne cessent de se battre et de trouver des solutions aux travers de nouvelles inventions, valeurs et idéologies.

Les ONG ne sont jamais autant intervenues que ces dernières années avec pour but une logique d’action fondée sur la nécessité d’apporter une assistance à des populations dont la survie est menacée. En plus de cette aide d’urgence, ces organisations doivent faire appel à la solidarité des collectivités et de la société qui subissent tout autant ces crises. En parallèle, le numérique est devenu l’Eldorado des communautés, la nouvelle arme des infrastructures qui rime avec dénouement. Les associations n’ont pas hésité à l’utiliser dans un objectif de bien commun.

Comment nos ONG ont elles basculé dans une organisation moins individualiste et plus technologique, tout en gérant un monde où l’humanité entière a besoin d’aide ? Lire la suite