Page 1
Par défaut

Appel à projets Transports collectifs et mobilité durable

logo-MEDDE

Le commanditaire

L’État a vocation à accompagner les collectivités territoriales dans la mise en œuvre de leurs projets de création ou de développement de transports collectifs.

Cet appel à projets s’inscrit dans la lignée des deux appels à projets qui ont été lancés en 2008 et 2010, mais, cette fois, il ouvre de bien plus larges champs aux collectivités territoriales : il s’agit de porter un regard sur l’intégration des projets de transports collectifs dans les projets urbains, afin de répondre plus globalement à des enjeux environneoentatx(touchant au cadre de vie et à l’accessibilité, à la qualité de l’air, à la bonne gestion des espaces et à la transition énergétique.
Une enveloppe de 450M€ est prévue pour l’appel à projets. Elle sera intégralement répartie entre les projets des collectivités territoriales sélectionnés. La participation de l’État au financement des projets sera prise en charge par l’Agence de financement des infrastructures de transport de France (AFITF).

Site de l’appel

Texte de l’appel

Les mots-clés

Mobilité durable – écomobilité – CO2 – multimodal – développement durable – environnement – gaz à effet de serre – urbanisation – pollution – transports en commun – accessibilité

Objectif de la réponse

« Amélioration de l’information multimodale »

Ce que l’on aimerait faire

1) Application mobile avec :

*Connectivité des services (autolib, velib, transports en commun, tramway, vélo, co-voiturage, pédibus…)
* Fonction itinéraire : meilleur trajet éco-responsable
* Création d’une communauté « éco-responsable » par le biais d’un réseau social (les utilisateurs pourront créer une fiche profil pour pouvoir échanger entre eux)

2) Design collaboratif

* Rendre les transports en commun plus attractifs
* Collaborer/participer à des évènements liés au développement durable

L’équipe

Sandrine, Fériel, Safaâ

Les points forts de l’appel

 

Par défaut

Appel à participation Futur en Seine – Cap Digital

Le commanditaire

Le Pôle de compétitivité Cap Digital lance 4 appels à participation destinés aux entreprises, laboratoires et écoles, aux collectivités de la région Ile-de-France et plus largement aux créateurs, artistes, et acteurs institutionnels ou associatifs internationaux.

Parmi eux, Futur en Seine, le festival de la vie et de la création numérique à Paris et en région Ile de France, biennale créée en 2009 avec le soutien par la Région Ile-de-France et la Ville de Paris.

Texte de l’appel 2011
Texte de l’appel 2015

L’équipe

Anne-Laure, Aurélie, Philippe

Les points forts de l’appel

L’édition 2011 est construite autour de cinq thématiques innovantes basées sur le numérique :

  • le Futur de la vie,
  • le Futur de la ville,
  • le Futur de la musique et de l’image,
  • le Futur de la création,
  • le Futur des communications.

Au-delà de leur lien avec un des différents marchés porteurs identifiés par Cap Digital – média, éducation et formation, commerce et distribution, maison ville et transport, santé et bien-être, entreprise et Etat, communication et publicité, tourisme, internet des objets, données, et robotique – les projets seront sélectionnés par un jury qui sera attentif à :

  • L’écosystème du projet
  • Sa dimension innovante (savoir-faire technologique, rupture d’usage, impact social)
  • La prise en compte de la responsabilité environnementale
  • Le design
  • Les perspectives de marché

Les projets pourront prendre tous types de formes, à condition qu’ils soient « exposables »: services, objets, prototypes, projets de recherche, œuvres numériques.

Par défaut

Appel à projets Labo Pôle Média Grand Paris

Le commanditaire

Le Pôle Media Grand Paris vise à aider les professionnels à aborder ou à acquérir de nouvelles compétences sur les marchés du transmédia nés du déploiement des technologies numériques, de la convergence des médias, de la juxtaposition des usages.

Dans le cadre de cette action, le Pôle Media Grand Paris lance Le Lab-O, laboratoire d’innovation ouverte dans la production multi écrans en deux temps : un appel à projets et un accompagnement aux développements innovants des huit projets sélectionnés.

Le Lab-O est organisé en partenariat avec INA EXPERT.

Les partenaires sont : la région Île de France, le département de la Seine Saint-Denis, Est ensemble, la mairie de Paris,  la ville de Clichy, la plaine commune et le préfet de la région Île de France.

Texte de l’appel

L’équipe

Irène, Elodie, Christopher, Jérémie, Dilan

Les mots clés de l’appel

Multi-écran, transmedia storytelling, innovation, éditorialisation, UGC (User Generated Content), monétisation

Les mots clés de la réponse

interactivité, tendance/stratégie marketing, deep media, série de genre, fanadvertising, rabbit hole

Qui sommes-nous ?

Nous sommes une jeune société de production parisienne membre du Pôle Media Grand Paris.

Présentation du projet

Notre projet, pensé en réponse à l’appel d’offre du Lab-O, consiste en un dispositif multi-écrans qui s’articule autour de la création d’une série télé de format 26 minutes et de l’univers qui va avec.

Cet univers comprendrait notamment:

  • une web-série dérivée mettant en scène un des personnages secondaires de la série mère (qui peut être regardée indépendamment mais qui, bien sûr, s’inscrit dans le dispositif global en apportant des clés qui permettent d’éclaircir et de faire avancer l’histoire de la série télé).
  • des comptes Facebook, Twitter et Instagram des personnages principaux de la série, permettant une interaction entre les téléspectateurs et les héros de la fiction.
  • le blog écrit par l’héroïne, qui constitue un élément important de l’histoire de la série, et qu’il sera possible de commenter.
  • un système de promotion (pour faire parler de la série) construit sur la base d’un dispositif de publicité pour un site de rencontres factice, imaginé spécialement pour la série (dans laquelle il joue un rôle important): affiches et spots publicitaires, page d’accueil du site renvoyant au site officiel de la série télé, etc.
  • des romans dérivés, s’intéressant à des événements parallèles à l’intrigue principale de la série (histoires se passant avant, histoires centrées sur des personnages secondaires, etc.)

A qui s’adresse notre projet ?

Nous nous adressons en premier lieu au jury du Lab-O, composé notamment d’un réalisateur, d’un photojournaliste, d’un producteur, d’un entrepreneur, d’un directeur du développement créatif, d’un rédacteur en chef, et d’un auteur et journaliste.

Dans un second temps et dans sa finalité concrète, notre projet est destiné au public français, et en particulier aux 15-35 ans. Si ce dernier fonctionne bien, nous avons pour ambition de l’élever au rang international.

Enfin, par la forme même de notre projet, qui est construit autour d’une série télévisée, notre projet, au terme de son processus créatif, s’adresse aux chaînes de télévision françaises à qui il conviendra de la vendre pour qu’elle soit diffusée.

Postulat

Étant donné que notre projet s’adresse principalement aux jeunes (15-35 ans), nous partons du principe que, dans notre société ultra-connectée, tous ces jeunes ont accès à internet, sont sur les réseaux sociaux et sont équipés en smartphones, tablettes, ordinateurs portables, etc.

Notre originalité

Bien que commençant à se développer de plus en plus, la mise en place d’un dispositif transmédia autour d’une série télé reste encore assez restreinte en France, comparé notamment aux États-Unis, avec des séries comme Game of Thrones, Lost, ou encore How I Met Your Mother.
Au niveau des séries françaises, on peut citer la série Hero Corp, qui a lancé en parallèle un web série et une application mobile, la série Kaamelott, qui a donné naissance à une bande-dessinée dérivée, ou la série de France Ô Cut, dont le dispositif transmédia comprend des comptes aux noms de ses personnages sur les réseaux sociaux et une application mobile permettant de recevoir sur son téléphone portable les SMS envoyés par les personnages dans la série.

L’idée de notre projet est d’aller plus loin, de proposer un dispositif plus complet, adapté au multi-écrans (télévision, ordinateur, smartphone, tablette, édition papier, affichage). De plus, si on se penche sur ce qui a été fait jusqu’à présent, le transmédia créé autour d’une série télé se limite souvent aux séries de genre (Game of Thrones, Hero Corp, …), évoluant dans un univers plutôt fantastique ou heroic fantasy.
Notre « originalité » est donc d’adapter un tel dispositif à une série inscrite dans notre réalité, dans la vie de tous les jours. Notre but est de créer une série qui se veut dans l’ère du temps et qui reflète le quotidien et les préoccupations des jeunes d’aujourd’hui, non sans une touche d’humour.