Page 1
Galerie

Rachat d’une entreprise par un géant mondial : est-ce le bon choix ?

Un verre, une amitié, une collaboration, une bande dessinée, me voici lancée avec mes deux acolytes dans une aventure pleine de rebondissements. Qui pouvait deviner que notre métier allait évoluer de cette façon ? 

12 juillet 2015 – Une rencontre allait modifier ma vie professionnelle future. 20h30, dans un café stand-up appelé « Le Paname Art Café », je rencontre Mayada et Maissa, deux jeunes filles accompagnées d’un ami que l’on a en commun. Je découvre alors que ces deux jeunes femmes sont dessinatrices et illustratrices sur les réseaux sociaux, notamment sur instagram. « Desperate Bledardes » est leur alias. Autour de trois verres de coca-cola, notre amitié débute. « Donne-moi ton compte Facebook et ton numéro, on reste en contact ! ».

Dès cet instant, nous savions déjà que nous allions devenir inséparables.

Mayada - Marina - Maissa / dessin réalisé par Mayada Gargouri le 26 janvier 2017

Mayada – Marina – Maissa / dessin réalisé par Mayada Gargouri le 26 janvier 2017

2 mars 2018 – Les pages Instagram et Facebook de « Desperate Bledardes » comptent déjà plus de 840 000 fans, mais nous souhaitons aller beaucoup plus loin que ça. Mayada et Maissa furent approchées par de nombreuses boîtes de productions audiovisuelles pour lancer leur bande dessinée à l’écran après avoir reçu un véritable succès en librairie lors de la publication de leur premier volet en septembre 2017. Cette BD, nous l’avions réalisée toutes les trois. C’est grâce à cela que notre collaboration vit le jour.  Maissa était la scénariste, Mayada la dessinatrice et graphiste, et je m’occupais du marketing et de la communication. Malgré un record de ventes en librairie, nous savions pertinemment que l’avenir du livre était en perdition. En effet, les éditeurs de livres commencaient à connaître une forte concurrence face à des éditeurs spécialisés dans le livre numérique. Ce déclin pouvait être expliqué par le coût élevé du papier à cause de la chute de ses tirages. Si nous souhaitions continuer à publier de nouveaux volets, il fallait alors se diriger vers la lecture numérique.

France 3 parle de Desperate Bledardes - 2017

France 3 parle de Desperate Bledardes – 2017

12 juillet 2020 – Cinq ans déjà. Cinq ans d’amitié. Deux ans de collaboration. Deux ans de succès sur internet. Date clé de la création de notre entreprise. Nous lançons officiellement notre première édition d’une BD en ligne. Cette BD n’a rien d’ordinaire. Nous l’appelons d’ailleurs WBD. Web-bande-dessinée. C’est la première WBD mettant en avant un grand nombre d’influenceurs. À l’ère du digital, il est important de savoir que ces influenceurs possèdent des milliers voire des millions de followers sur les réseaux sociaux. Ils sont en grande partie source d’achats et de décisions. Leurs recommandations et critiques sur Instagram, YouTube ou Facebook se répandent rapidement autour d’eux par le bouche-à-oreille. Ils sont devenus depuis plus d’une dizaine d’années des personnes clés dans une stratégie digitale. Les mettre en avant dans une bande dessinée en ligne, c’était un choix très important pour nous. « Ça passe ou ça casse. ».

Continue Reading →

Galerie

Paris 2024

Appel à projet

smart-paris-2024

 

 Avant le podium, avant les larmes de joie, avant l’ovation, avant l’exploit, avant la reconnaissance, il y a toujours un rêve. Le rêve qui nous fait franchir les obstacles et qui repousse les limites.

 

Quatre vingt treize années se sont écoulées depuis les derniers jeux olympiques de Paris. L’héritage du Baron de Coubertin persiste tandis que Paris résiste aux nombreux concurrents annoncés. La capitale se mobilise plus que jamais avec une budgétisation à 6,2 milliards d’euros. Paris 2024 s’annonce être le projet du renouveau social, mais surtout urbain.

Dans le cadre des Jeux Olympiques de 2024, la ville de Paris via l’organisme de Paris 2024 a lancé un appel à projet  innovants destinés aux start-up, entrepreneurs et créateurs du monde entier, pour contribuer au dossier de candidature qui sera remis au Comité International Olympique en 2017. Cinq catégories ont été préalablement définies afin d’intégrer les propositions au dossier final : Smart City, Smart Event, Smart Mobility, Smart Sport et enfin Smart Experience. Nous avons choisi de lancer un projet répondant à cette dernière catégorie. Il s’agit de proposer des innovations dédiées à l’expérience spectateur et visiteur.

 

Le commanditaire

Le commanditaire de l’appel d’offre est la ville de Paris via l’organisme Paris 2024. Issus  d’une association autrefois nommée Ambition olympique et paralympique et créée le 2 avril 2015, tous ces noms regroupent aujourd’hui la même idée : celle d’un organisme dédié à la candidature de Paris aux JO 2024. Le G.I.P PARIS 2014 regroupe le Comité national olympique et sportif Français (CNOSF), le Comité Paralympique et Sportif Français (CPSF), la Ville de Paris, la Région Ile-de-France et l’Etat. Il est en charge d’organiser les débats publics et d’organiser les appels à projets pour ces jeux.

L’équipe

Milan C., Vionie A., Judith E., Lydia D, Marina F.

Problématique de l’appel

Smart expérience : “Comment fournir la meilleure expérience possible?

Mots clés

#France #Paris2024 #JeuxOlympiques #JO #sport #smart #MadeInFrance #Innovation #smartparis2024

Finalité de l’appel

Objectif implicite : Que Paris remporte la compétition quant à la sélection de la ville accueillant les JO

=> se démarquer en valorisant des choses déjà existantes et en créant

Les points forts de l’appel

  • 5 catégories (Smart city, Smart event, Smart experience, Smart mobility, Smart sport)
  • Innovant, durable (post-événement), écologique
  • Trois enjeux :
    1. L’expérience dans les enceintes sportives et les lieux de célébration
    2. L’appropriation de l’espace public
    3. La retransmission sur les devices personnels : TV, Desktop, Smartphones, etc.

 

Difficultés

  • créer une innovation qui répond aux différents enjeux
  • quel public cela concerne-t-il ?
  • comment faire du projet un projet pérenne ?

 

Axes de recherche

  • Les précédents jeux olympiques
  • Les technologies liées au « vivre ensemble »
  • L’organisation de Paris quant aux jeux olympiques
  • L’organisation des villes concurrentes
  • Les projets déjà proposés